La Critique Comics : Justice League #1

La Critique Comics : Justice League #1

** Présence possible de spoilers **

Sans le savoir, vous êtes tous des privilégiés car vous avez le plaisir d’assister au reboot de toutes les sagas DC Comics.
Le phénomène est appelé THE NEW 52 et il a commencé hier avec la parution d’une bombe : JUSTICE LEAGUE #1

Le prix est de 3,99$ (depuis la nouvelle politique de prix à la baisse chez DC) et le comics est en catégorie « T » (pour Teen) donc ne nous attendons pas à des corps découpés en deux. Le but de ce reboot étant, rappelons le, de séduire un plus grand nombre de lecteurs. On peut enfin admirer la cover de Jim Lee qui, durant ces derniers mois, a subit de nombreux changements sous la pression des fans. En effet, sur les versions que vous pourrez trouver sur le web, Wonder Woman portera un pantalon. D’autres modifications ont aussi été apporté à Cyborg, Green Lantern, le fond de couleur…

Alors on parle de reboot mais est ce vraiment un retour à zéro??
Eh ben oui! A ma grande surprise, on retourne des années en arrière, à une époque ou les membres de la Justice League ne se connaissaient que de nom. Donc si vous aviez peur d’être un peu perdu, aucunes craintes à avoir. C’est l’occasion de repartir sur de bonnes bases et de découvrir ou redécouvrir tous les héros de la Justice League.

Et quel meilleur meilleur moyen que de les voir prendre vie sous le crayon du grand Jim Lee…
Chaque page pourra être encadrée. On retrouve ici du grand Jim Lee et aux vues du record de réservation sur ce #1, force est de constater que beaucoup attendait son retour.


Après, n’étant pas à la base un grand lecteur de comics mensuels, j’ai été un peu dérangé par quelques points.
D’une part, la présence presque polluante de publicités. Si encore elles étaient regroupées en début, milieu et fin de comics… mais non! Comme pour les séries tv, elles se trouvent aux moments clés. Ainsi, on peut avoir par moment, une planche, une pub, une planche et une pub, ce qui perturbe grandement la lecture.
D’autre part, mais ça, s’est normal, c’est le nombre de page. Habitué à lire des TPB, j’avoue être un peu triste de voir ma lecture se terminer avec quelques trente petites pages. Et dire qu’il faudra attendre un mois…
Heureusement, DC Comics nous offre quelques pages de croquis de Jim Lee en fin de volume.


En conclusion, je dirais qu’on assiste, avec ce premier volume de Justice League, à un vrai reboot de qualité chez DC Comics. Le choix du comics et de son dessinateur pour ouvrir la marche a été excellent. C’est a posséder en mensuels VO et en TPB plus tard. Si les autres titres sont aussi bons que celui là, nuls doutes que DC Comics aura réussit son paris en relançant de façon considérable l’intérêt des lecteurs pour ses titres, et par la même ses ventes.


BB.

Related posts


Achats comics de la semaine...


Achats comics de la semaine...

Aujourd'hui j'ai fait mon petit shopping comics dont je vous propose un aperçu. The New 52 - JUSTICE LEAGUE Numéro 5 - Mars 2012 Geoff Johns, Jim Lee et Scott Williams 3,99$ Comme les épisodes précédents, Jim Lee nous gratifie d'une super réalisation. Les dessins sont magnifiques...

La critique d’Annotte : Le Chat Potté

La critique d'Annotte : Le Chat Potté


La critique d'Annotte : Le Chat Potté

Cette semaine, Annotte revient chez BBBuzz pour vous proposer sa critique cinéma : Le Chat Potté LE CHAT POTTÉ De Chris Miller (II) Titre original : Puss in Boots Sortie le 30 novembre 2011 Budget : / Avec Antonio Banderas, Salma Hayek, Zach Galifianakis... Miaou Ca fait 10 ans...


X-Men: First Class 1960's style


X-Men: First Class 1960's style

Le moins qu'on puisse dire, c'est que pour le moment, le prochain film X-Men, First Class, ,ne nous a pas vraiment époustouflé. Entre les posters de stagiaire, le trailer tellement honteux que la production a du s'excuser... vraiment, ce film n'ai pas le plus attendu du moment. Pourtant, parmi...

4 Comments

  1. BIFCO 1 September 2011

    Bienvenu dans le monde impitoyable du mensuel américain :). Très bon retour j’aurais aimé que tu mette plus en avant le ton du comics. A ce qu’il parait il est plus drôle qu’il ne le semble est bien moins dramatique par rapport à ce que l’on a connu ces dernières années. Alors infos ou intox?

  2. BB 1 September 2011

    Ah bah « Rated T for Teen » et les couleurs flashy que tu vois résument bien tout. oui, y a un peu d’humour et non c’est pas très dark. C’est un nouveau style mais ça ne me déplait pas.

  3. BIFCO 1 September 2011

    Merci d’avoir confirmer. Moi ca me plait beaucoup que c’est moins dark 🙂

  4. Le Berty 3 September 2011

    This is not your dad’s JLA. Tout est dit en fin de volume en introduction des sketches de Jim Lee. Oui, on est bien face à un reboot destiné à attirer de nouveaux lecteurs. Ce #1 va battre des records de ventes mais on pourra juger de l’effet reboot dans quelques mois seulement.

    Mais pour un début, c’est plutôt bien fichu. Un bon rythme, une histoire qui se met en place et une présentation des personnages qui se fait à travers les dialogues. Ici, tout est centré sur Batman et Green Lantern et les dialogues sont excellents. J’ai adoré quand Batman pique l’anneau et préviens qu’il pourra le refaire tant qu’il le voudra.
    Bon, le scénario prend un peu son temps et le clifhanger de fin n’est aps vraiment une surprise. Faudra espérer que le rythme ne sera pas le même que sur All Star Batman où il fallait quatre numéros pour aller de Gotham à la batcave…
    Le point fort reste bien sûr les dessins de Jim Lee. Si on est fan, c’est un régal. Les nouveaux looks passent bien. On peu juste remarquer que de nombreuses pages comportent un nombre réduit de cases. Volonté de coller à une lecture numérique ou stratagème pour permettre à Lee de tenir un rythme mensuel. Car si on peut avoir une inquiétude, c’est bien ça.
    Donc, même si ce #1 n’est pas une révolution en soi, il est quand même de haute tenue. De bons dialogues et des dessins classes, que demander de plus en fin de compte.

    Sinon, BB. Il ne faut pas t’étonner des pubs dans les comics mensuels. C’est toujours comme ça. Et encore, là ce sont essentiellement des pubs pour le reboot DC. D’habitude, on a droit à des voitures ou des pyjamas.
    Ensuite, pour le nombre de pages cela s’explique par le fait que DC est descendu à 20 pages par comics au lieu des 24 habituelles. Comme ça, ils sont aussi passé à 2,99 $ au lieu de 3,99$. Sauf pour certains titres, comme JLA.
    Bon ben la suite du reboot la semaine prochaine…

Comments are closed.