The Evil Within 2
Scénario 65
Graphisme 80
Gameplay 75
Audio 75
Fun 80

Pas de doutes. Face au leader Resident Evil, la licence de Bethesda « The Evil Within » a su faire sa place. Bref, si vous êtes fan de survival-horror, vous ne pouvez passer à coté de The Evil Within 2. Alors n’hésitez plus rejoingnez Sebastian dans la belle ville d’Union

Summary Rating: 75.0% 75 Oui

The Evil Within 2

Le 13 octobre dernier, Bethesda vous proposait de replonger dans l’horreur avec un second opus de The Evil Within intitulé assez logiquement The Evil Within 2. Très bien accueillis par la critique en 2014, le premier opus avait su se faire une place légitime dans la catégorie des Survival-horror. Même moi, très peu courageux et peureux dans l’âme, je n’avais pu passer à coté de la vague The Evil Within. Malheureusement, le courage m’a manqué pour faire le grand saut et me plonger dans cette univers angoissant. Aujourd’hui, calé dans mon canapé, lumière éteinte, son à fond, j’ai décidé de m’immerger dans le Stem… mais quoi de mieux pour en parler que de laisser son héros s’exprimer…
C’est sur une feuille un peu froissée et tachée de sang que j’ai découvert ces quelques lignes, dont je vous laisse découvrir le contenu.

****

THE EVIL WITHIN 2
Développé par Tango Gameworks
Edité par Bethesda Softworks
Sortie 13 octobre 2017
Type Action – Survival-horror
Disponible sur PS4, XBOX ONE et PC.

The Evil Within 2 – Bande-annonce lancement

« À toi jeune lecteur qui t’apprête à plonger dans le monde du STEM… »

Je me nomme Sebastian Castellanos et je suis inspecteur de police. Enfin un ex-inspecteur de police puisque depuis la disparition de ma famille, je suis plus ce qu’on peut appeler un alcoolique. Il faut dire que les évènements de 2014 qui se sont déroulés dans la ville de Beacon m’ont pas mal chamboulé ainsi que la disparition de ma chère et tendre Lilly. Des cauchemars qui me hantent encore ou je revis ce tragique moment. Elle me manque et je serais prêt à tout pour elle…

C’est dans cette optique que j’ai volontairement choisis de plonger une nouvelle fois dans l’horreur quand Kidman, mon ancienne coéquipière, est venu me voir m’annonçant que Lilly était toujours en vie et que j’avais encore la possibilité de la sauver. Je ne l’aurais jamais imaginé mais je me suis donc rapprocher de l’énigmatique société Moebius pour utiliser le STEM et retourner à Beacon pour une mission de sauvetage. Mais, rien n’est aussi simple…

Je me retrouve non pas dans la ville de Beacon mais dans celle d’Union qui comme la première, ressemble à une petite ville du centre des Etats-Unis. Union est malheureusement plongé dans l’obscurité et la ville semble se détruire au fur et à mesure que le STEM rend l’âme. C’est d’ailleurs une double mission qui m’attend. Retrouver Lilly et sauver des membres de Moebius piégés dans Union à la recherche du noyau. Mais la ville est infestée d’horribles créatures qui n’hésitent pas à t’enlever la vie si elles te croisent. Ce sont comme des zombies. Par chance, dans Union, l’action peut aussi être remplacée par de l’infiltration et au lieu de foncer tête baissée dans le tas, j’opte parfois pour une approche plus délicate en contournant l’ennemis ou en me cachant dans un buisson. Il m’arrive de les laisser derrière moi ou alors de les executer, à couvert derrière une caisse.

Tu dois surement te dire que mon terrain de jeu ouvert dans la ville d’Union est compliqué. Oui et non, même si je peux me déplacer librement, il m’arrive très souvent d’être bloqué par un gouffre, une barrière ou une palissade infranchissable. Néanmoins, il me faut du temps pour parcourir la ville à la recherche de Lilly. Pour cela, au gré des rencontres, j’ai pu me faire un petit inventaire bien sympathique. Je suis équipé d’un talkie-walkie qui me permet de capter les ondes radios environnantes et ainsi recevoir des appels de Lilly qui sont ma priorité ou alors ceux de l’équipe de Moebius que je dois aussi sauver. J’ai ainsi découvert une planque. J’y suis en sécurité et avec l’atelier présent, je peux améliorer mes armes pour les rendre plus dangereuses, plus puissantes.

Tu t’en doutes, je croise des créatures toujours plus imposantes et violentes donc j’ai pris le réflexe de ne pas gaspiller mes munitions. Pas questions ici de tirer bêtement sur tout ce qui bouge. Les balles coutent chères et les balles comme les améliorations nécessitent du temps à fouiller les poubelles, les tiroirs, les caisses… à la recherches de matériaux. Quand j’ai un petit coup de mou ou une blessure, je peux compter sur les seringues de survie que je trouve de temps en temps dans les bâtiments. Elles ne sont pas nombreuses donc il s’agit d’être prudent.

Heureusement, je peux porter pas mal de choses dans mon inventaire car aux matériaux et au kit de survie s’ajoutent les armes. J’ai un arsenal assez large qu’en plus je peux améliorer. Face à ces zombies ou des boss toujours plus terrifiants, je peux compter sur mon classique Beretta mais je peux opter s’il le faut pour un fusil à pompe ou plus original pour une arbalète qui tire des carreaux électriques. J’aime bien car elles me permettent d’immobiliser mes ennemies pour les finir à la main !

En lisant ces quelques lignes, tu dois te demander comment se passe ma mission là bas. La ville d’Union est assez étrange. Bien sûr, je sursaute et j’ai souvent peur lorsque ces monstres me sautent dessus alors que mon regard était porté ailleurs. Mais plus que ces monstres, ce qui me met mal à l’aise, c’est cette atmosphère pesante, ce coté très malsain qui flotte dans l’air. Plus qu’effrayé, je suis très souvent angoissé face à cet univers créé par le STEM et les horreurs qui s’y trouvent. Si tu as le coeur sensible et le sursaut facile, ne t’aventures pas dans Union, tu risquerais d’y laisser ta peau. Mise à part ces zombies, la plupart de étranges créatures que je croise sont tellement effrayantes et déformes que je ne peux me dire que je suis dans la réalité et mon incursion dans le STEM de Moebius me revient forcément à l’esprit. Ces êtres sont trop difformes pour être vrais.

Voilà mon jeune ami. Si tu lis ces quelques lignes c’est que l’aventure dans Union a été plus complexe que prévu, les ennemis plus nombreux mais j’espère avoir pu retrouver Lilly. Pas question de sortir du STEM sans elle. Alors si tu n’as pas peur de cette univers, rejoins moi dans Union et aide moi à sauver ma fille. Bonne chance.

Il y a du bruit. Je me suis assez reposer. Je me sens mieux donc je dois continuer mon chemin.

« À bientot. »

Sebastian Castellanos

CONCLUSION

Il y a un coté malsain à aimer ce genre de jeu. Je sais que je vais sursauter, je sais que je vais angoissé mais c’est plus fort que fort : Je dois y jouer. Si j’avais apprécié Resident Evil 7, j’ai apprécié la découverte de ce nouveau concurrent : The Evil Within 2 ! Plus que de l’horreur pure, on flotte ici dans une ambiance angoissante, malsaine qui durant toute la session de jeu vous procure une chair de poule continue. Horrible ? Non, jouissif ! Le personnage torturé de Sebastian est attachant et comme lui, on prend « plaisir » à l’aider dans sa quête pour retrouver sa fille. Contrairement aux concurrents, on apprécie ici de pouvoir customiser ses armes pour les rendre plus efficaces et garnir son inventaire d’armes variés, de matériaux et de potions. Alors forcément, le jeu est loin d’être facile mais si le coeur vous en dit, vous pouvez changer le mode de difficulté à la baisse. Même si l’histoire est assez classique, la réalisation et les graphismes sont bons même sur ma PS4 standard. Pas de doutes. Face au leader Resident Evil, la licence de Bethesda « The Evil Within » a su faire sa place. Bref, si vous êtes fan de survival-horror, vous ne pouvez passer à coté de The Evil Within 2. Alors n’hésitez plus rejoingnez Sebastian dans la belle ville d’Union.

 

*INFO* The Evil Within 2 est actuellement disponible en démo gratuite sur le Playstation Store.

Ps : Pour ne rien vous spoiler de l’intrigue et des « jump-scare », j’ai choisit d’illustrer cet article avec des captures écrans de la première heure de jeu. Il vous en reste une bonne quinzaine rien qu’à vous ! Enjoy ! 😉

Related posts

Le point sur les éditions spéciales de Splinter Cell Blacklist.

Le point sur les éditions spéciales de Splinter Cell Blacklist.


Le point sur les éditions spéciales de Splinter Cell Blacklist.

C'est le 22 août prochain que sortira sur PS3, Xbox 360 et PC le titre Splinter Cell Blacklist développé par Ubisoft Montréal. En attendant, Ubisoft nous dévoile les éditions spéciales. L'EDITION 5TH FREEDOM - Une figurine exclusive Silver Sam Fisher de 24 cm - Un boitier métallique...

Trailer Injustice 2 : Le jeu vidéo sur les traces du comics…

Trailer Injustice 2 : Le jeu vidéo sur les traces du comics...


Trailer Injustice 2 : Le jeu vidéo sur les traces du comics...

A quelques mois de sa sortie, toujours prévu pour le 18 mai 2017 sur PS4, XBOX One et PC, INJUSTICE 2 se dévoile aujourd'hui un peu plus dans un magnifique trailer laissant entrevoir l'intrigue du prochain jeu de Warner Bros Games. Découvrez les conséquences des évènements relatés dans...


Un avant goût de L'E3 2012...


Un avant goût de L'E3 2012...

Alors qu'officiellement l'E3 2012 n'ouvrira ses portes que le 5 juin pour une durée de 3 jours, l'industrie du jeu vidéo prend les devants et commence à diffuser sur le net quelques un de ses bébés. Stratégie assez logique pour éviter à ces titres de se noyer dans la masse de nouvelles qui va...