X-Men : Le Commencement
De Matthew Vaughn.
Sortie le 1 juin 2011
Titre original : X-Men: First Class
Avec James McAvoy, Michael Fassbender, Kevin Bacon…


Qu’il est bon d’être en vacances… Enfin en ce moment en France, pas tant que ça ! Et que faire quand il pleut non-stop et qu’on n’a pas de salle de fitness à porter de main ?… Séance de rattrapage au ciné bien sûr ! L’occasion de voir des films vieux à l’affiche ! C’est qu’on n’a pas toujours le temps de se faire les dernières sorties ciné la semaine…
Alors pour ceux qui n’ont toujours pas vu le dernier X-Men, c’est le moment !
11 ans après le premier volet de la série, on apprend comment on en est arrivé là… Évidemment, pour les fans de Marvel, on ne découvre rien ! Mais pour les seuls amateurs des salles obscures, on apprécie le flashback qui révèle toute la particularité des personnages. On découvre que Magneto a été traumatisé par son passage en camp de concentration pendant la guerre, que Mystique a grandi avec le Professeur X… Tous ces détails nous permettent de comprendre la complexité des personnages ! Enfin pour ceux qui apparaissent dans les autres films…

En tout cas le scénario est bien mis en place ! On partage un moment dans la vie des principaux mutants avant qu’ils se rencontrent pour s’unir et se battre ensemble. Bien sûr en face il y a le super méchant mutant, ancien nazi qui œuvre pour faire naître la 3ème guerre Mondiale avec ses quelques alliés, dont la puissante Emma Frost… Avis aux amateurs de Marvel !


En plus du scénario, et pour ne pas gâcher le plaisir, les scènes d’action sont au rdv ! Les pouvoirs de nos mutants sont mis en avant, des pieds de singe au cri supersonique, chacun y trouve son compte d’abord de son côté, puis l’union fait la force et là… c’est la grande bataille qui commence ! Dans un contexte de conflit politique et de déclaration de guerre, les X-Men tenteront d’empêcher la 3ème guerre Mondiale d’avoir lieu. Mais trop de complot tue le complot… et tout mutant qu’il soit, l’être humain a se besoin de se montrer supérieur aux autres, peu importe les liens d’amitiés qu’il a dû se créer pour arriver à ses fins !
Magneto est aveuglé par sa soif de vengeance, le Professeur X veut vivre main dans la main avec les hommes dans un monde parfait… Deux ambitions opposées, deux clans qui se forment, et on connaît la suite !

En résumé, il faut aller voir « X-Men : le Commencement » parce que :

– On découvre les personnages à travers leur histoire personnelle
– On se prend toujours au jeu de qui a les meilleurs super pouvoirs !
– L’humour a sa place avec certainement la scène la plus drôle qui met à l’honneur un x-men très connu qui fait une petite apparition.

Mais :
– Le contexte historique lourd perd tout son sens grâce aux mutants…
– Les personnages de ce volet disparaissent quasiment tous dans les autres épisodes !
– On voudrait justement voir plus les personnages du 1er volet « X-Men »…

Mon Buzz : 3/5




Et vous, si vous étiez un mutant, seriez-vous fier de l’être ?…
Xoxo




About Author

BB

Créateur et Rédacteur de bbbuzz.fr. Fan de comics, je suis ce qu'on peut nommer un gros geek barbu.

7 Comments

    Bonne analyse. J’aurais mit la même note. J’ai bien aimé ce film X-Men, beaucoup plus que le dernier, X-Men : L’Affrontement Final, qui m’avait grandement déçu. J’ai bien aimé tous les petits clins d’œils durant le film, les scènes d’actions… Après, j’ai été surprit par certaines révélations, notamment sur le personnage de Mystique. Alors vérité ou interprétation? Seul un vrai fan de Marvel pourra répondre.

    C’est marrant pour moi Xmen3 et Xmen1st class au niveau plaisir c’est exactement pareil. Tous les deux ont des petits défauts mais cela passe et après tout on passe un bon moment chacun on des scènes qui marque Erik se vengeant façon james bond et Wolvie devant sacrifier son amour pour sauvé l’humanité classe quand même nan. Sinon Annotte très bonne critique bravo comme toujours j’aime beaucoup ta objectivité.

    Ah oui un truc pour les fans de comics. Si on compare au comics tous les film des X-men ne sont que de grosse tâche d’erreur qui font mal tel un patchwork fait de divers morceau de drap d’époque et de saveur différent que l’on essaie de nosu vendre comme un drap de soie le plus pure.

    Dans le comics Mystique est tout aussi vieille queWolverine et c’est avec ce dernier qu’elle à us des relations très intime à plusieur dont le s années 30. Et que dire de Darwin!

      Merci pour cet éclairage Bifco !! Ca donne envie de lire les comics maintenant… C’est vrai qu’on ne nous dit pas tout à ce niveau là dans les films !
      Xoxo

    Soyons clairs. Franchement que pouvait-on attendre de ce X-Men First Class (Le commencement, en VF) ? Après le ratage global du dernier film de la franchise et un Wolverine assez décevant, les mutants ne déclenchaient plus la moindre envie, même pour le mordu de comics que je suis. L’entreprise ressemblait à une façon désespérée de relancer la franchise X, histoire de ne pas laisser Marvel Studios récupérer les droits si aucun film n’était produit. Et les premières annonces trouvées sur le Net ne réveillaient pas un enthousiasme aux abonnés absents.

    Rien que l’annonce du line-up de cette première classe avait de quoi faire hurler le geek de base. Havok, Mystique, le Hurleur, Darwin, Angel, le Fauve. Mis à part ce dernier, aucun des personnages n’étaient présents lors du lancement de la série (Cyclope, Iceman, Angel version homme et Strange Girl accompagnaient le Fauve). Pire, si ces mutants existent bien en version comics, la plupart sont des créations tardives qui ne sont arrivées que dans les 70’s, voire à la fin des 90’s. Leur place dans une histoire se passant au début des 60’s ne pouvait trouver de justification. Bref, tout était fait pour faire de ce film un projet maudit.

    Là où on aurait dû se méfier, c’est que Bryan Singer était à la production. Et le bonhomme a quand même réussi à rendre crédible les super-héros à l’écran. De plus, Matthew Vaughn (les excellents Layer Cake et Kick-Ass) héritait de la mise en scène. Ne restait plus qu’à attendre ce qu’allait la rencontre du Professeur et de Magnéto en live. Sans plus d’excitation malgré un premier trailer impressionnant.

    Comme quoi, c’est souvent quand on n’attend rien de quelque chose que le miracle se produit. Un peu comme avec les filles… Bref, ce First Class est une sacrée bonne surprise. Tout d’abord, si le casting mutant est à côté de la plaque, on s’en fiche vite tant on est passionné par les relations entre Charles Xavier et Erik Lensherr. Ce dernier hérite du traitement avorté de X-Men Origins : Magneto. De ce fait il est le personnage le plus approfondi du film. Et l’interprétation fiévreuse et magnétique (oui, elle est facile celle-là) de Michael Fassbender en fait le vrai centre d’intérêt du film. Plus que la naissance des X-Men, au final assez secondaire, c’est bel et bien à l’avènement de Magnéto que l’on assiste. Et c’est carrément jouissif. Sa relation avec Xavier, autre face d’une même pièce n’en est que plus intéresante.

    La narration maîtrisée, ainsi que des effets spéciaux convaincants sans être envahissants, achèvent de convaincre. Le contexte historique est parfaitement rendu et prête à différent niveaux de lecture. Les mutants acceptant leur différence et la revendiquant ou, au contraire, la redoutant, évoque autant les combats pour l’égalité civique que ce qui deviendra plus tard la lutte pour les droits des homosexuels. Et franchement ce petit parfum rétro est des plus plaisants. Le rythme nous entraîne dans une succession de scènes où alternent parfaitement action et moments plus calmes. Sans oublier l’humour (mention spéciale à un cameo bien particulier). Quelques incohérences demeurent (notamment que Xavier explique que les uniformes sont aussi des gilets pare balle, or c’est bien lui qui prend un funeste projectile dans la colonne vertébrale) et la multiplication des personnages fait que certains ne restent que des silhouettes. Mais ce n’est pas suffisant pour gâcher le plaisir. Bref une réussite inespérée.

    Mince…J’aurai peut être du créer « La critique de Berty » plutôt que « La critique d’Annotte »!!!
    🙂
    Je plaisante Annotte.
    En coup cas, très bonne analyse et complètement d’accord avec toi. Surtout sur Magneto. Il est vrai que tout le film tourne autour de lui et que c’est un personnage très bien réussit. A la fin, j’avais envie de voir une suite juste pour que Magneto, interprété par Michael Fassbender, revienne en costume.
    j’avais même pas fait attention au gilet par balle. Marrant!

    Alors la Berty (je t’ai reconnu…), chapeau ! La prochaine fois que je vais au ciné, je te consulte avant ! Je n’ai pas ta culture « Marvel » mais je suis tout à fait d’accord avec toi !
    Je vais même rajouter que je trouve Michael Fassbender assez sexy et que ce personnage de Magneto lui fait de la bonne pub… Et ça tu ne le précises pas !…
    Je n’ai pas parlé de la performance des acteurs et j’ai eu tort car c’est sans doute un des principaux point positif du film !

    N’hésite pas à nous faire part de tes autres appréciations sur les films de la semaine sur la page facebook ! C’est toujours bon pour ma curiosité…
    Xoxo

Comments are closed.