BAD TEACHER
De Jake Kasdan
Sortie le 27 juillet 2011
Avec Cameron Diaz, Justin Timberlake, Lucy Punch…


Vous connaissez le stéréotype de la blonde « à l’américaine » ? Mais si, canon, fashion, qui porte des marques de luxe et roule en coupé sport ! Voici le personnage de Cameron Diaz dans « Bad Teacher ». Du moins, dans les premières minutes ! Sinon vous me direz : « encore une comédie pour mecs sans intérêt ! » Quoiqu’avec Cameron Diaz… pour un homme ça a toujours un peu d’intérêt non ?!

Bref, Elizabeth est un prof super sexy dans un collège où tous les enseignants sont solidaires, aiment leur métier… sauf elle ! Peu importe, son riche fiancée est là pour subvenir à tous ses caprices jusqu’au jour où il la quitte alors qu’elle vient de démissionner.
A la rentrée, notre belle blonde est donc obligée de revenir dans ce collège où elle se fout délibérément de ses élèves, se sert de ses collègues quand elle ne les envoie pas bouler et fait tout sauf enseigner évidemment ! Une bombe trash qui explose à tout va en résumé. Car vous l’aurez compris, son seul but dans la vie est de trouver l’homme avec le portefeuille qui la rendra heureuse.
Fauchée, à moitié alcoolique et adepte des drogues douces telle une adolescente en pleine crise, elle voit soudain le prince charmant débarqué en la personne de… Justin Timberlake !
Commence alors une bataille de séduction pour arriver à ses fins mais elle n’est pas seule sur le coup… Manipulation, mensonges… Elizabeth est prête à tout pour obtenir ce qu’elle veut !


Le personnage d’Elizabeth Hasley lui va à merveille ! Cette femme fatale trash et sexy à souhait est un cocktail qui lui correspond parfaitement ! Et avec un tel physique, elle peut tout tenter dans une comédie du genre, on la suit ! Enfin je parle pour les hommes là…
Intéressant également de la voir confronter à son ex, le très lisse Justin Timberlake ! Car il s’agit de leur première collaboration depuis leur rupture… Il ne fallait pas craindre rentrer dans la séduction pour ce film ! L’humour facilite la crédibilité du couple mais le scénario s’essouffle un peu de ce côté là.
Finalement c’est le personnage d’Elizabeth qui fait tenir tout le film ! Ses gags nous font sourire, rire même parfois… Et cette auto-dérision fait du bien !
Et à en voir le public présent dans la salle, ça marche pour tous les âges !
Un autre personnage se démarque dans ce film, celui de Jason Segel qui joue le prof de sport draguant désespérément Cameron Diaz. Difficile de le faire sortir de son rôle de Marshall dans « How I met your mother » mais finalement il lui ressemble, rien de vraiment original.

En résumé il faut aller voir « Bad Teacher » parce que :
– Cameron Diaz a des jambes de 2 mètres de long et toujours un corps de rêve… Grrrrr !
– Certaines situations sont assez drôles
– Justin Timberlake dans un rôle de prof quelque peu ringard… c’est intéressant à voir !

Mais :
– Le scénario ne vaut rien sans Cameron Diaz
– Tous les gags sont loin de fonctionner
– Finalement on a plutôt l’impression de regarder un épisode de série télé qui serait un mix entre Nip/Tuck, Californication, et Malcolm…

Mon buzz : 1,5




Un prof bourré et drogué en cours… Vous en avez déjà connu vous ? Et aussi canon que ça ??

Xoxo.




About Author

BB

Créateur et Rédacteur de bbbuzz.fr. Fan de comics, je suis ce qu'on peut nommer un gros geek barbu.

4 Comments

    Des profs bourré oui des prof canon oui mais les 2 mélangé non 🙂
    Je trouve ta note final dure mais c’est vrais que le film n’est pas à explosé à rire. Mais on passe un agréable moment pour peux que bite, queue, branlette, ne vous choque pas.
    Cameron est super bien dans ce rôle même si le scénario est assez convenu. Par contre la nemésis de Diaz dans ce film est complètement génial j’ai beaucoup rigolé avec le coup de la pomme. J’aurais mis 3. C’est tout aussi marrant que La machine à démonter le temps.

    Mon avis :
    Stilettos de 12 cm, jupes courtes de moins que ça, Elisabeth Halsey n’a en effet rien à voir avec l’image classique d’une prof de collège. Et on imagine bien que les hormones des ados de 13 ans qui l’entoure doivent en être affolées, même si elle leur mène la vie dure.
    Car il faut bien l’avouer : longues, galbées, élancées, hâlées, interminables, ce sont bien les jambes de Cameron Diaz les vraies stars du film. Même si ce n’est pas votre truc, vous ne pourrez pas y résister. Toutefois, ce n’est malheureusement pas suffisant.
    Le rôle de la blonde, sexy, trash, et un peu nunuche, va très bien à la californienne. Elle le maîtrise sur le bout des doigts, on le sait bien, et c’est pour ça qu’on l’aime. Mais ici, elle en fait malheureusement trop, c’est dommage. On rigole par moments, bien sûr, mais à force de trop essayer d’être drôle le film perd en spontanéité, en subtilité (clairement !), et en effet comique. Aucune surprise dans le scénario, on s’attend à tout, les situations sont téléphonées d’avance.
    C’est plutôt les petites répliques sorties de nulle part qui me font généralement rire dans les films (et ne font souvent rire que moi !), il y en a, mais peu, et on n’échappe pas à la blague bien grasse pipi-caca, ni au politiquement correct bien pensant américain qui veut se faire passer pour du deuxième degré caché sous le vulgaire.
    Les seconds rôles sont souvent des gros atouts dans ce type de film. Dans Bad Teacher ils sont « biens mais pas top ». La prestation de Justin Timberlake ne restera clairement pas gravée dans les mémoires. Il essaye trop – lui aussi ! – de jouer le côté décalé. On prend plaisir à retrouver les acteurs jouant Marshall dans How I Met Your Mother, et Phyllis dans The Office qui est celle qui s’en tire finalement le mieux.
    Au final, pas un grand film, c’est sûr ! Mais on ne s’ennuie pas en le regardant. Et puis on sait bien avant d’y aller qu’on ne va pas voir un Jim Jarmusch ou un Woody Allen !

    Encore le syndrome du film où tout est vu dans la bande annonce. Un « véhicule » pour démontrer le talent de Cameron Diaz dans des situations incongrues. Mais au final, un film pénible qui arrache quelques sourires mais jamais un vrai bon rire. Effectivement, le film ne vaut rien sans l’abattage de son interprète principale, qui du coup en fait un peu trop. Sa rivale en devient bien plus intéressante. Son personnage étant bien moins cliché que celui de Diaz. Franchement pas la comédie de l’été. Entièrement d’accord avec la note sévère.

    C’est vrai que même si son physique ne vaut pas celui de Cameron Diaz, le personnage de sa rivale en devient limite plus intéressant. D’ailleurs j’aurais bien aimé la revoir une dernière fois dans une petite scène d’après générique… mais non.

Comments are closed.