L’Odyssée
Scénario 71
Réalisation 80
Acteurs 74
Audio 68
Image 92

Ce film est surprenant car il permet d’entrevoir toute la complexité de la personnalité du commandant Cousteau et de redécouvrir son aventure

Summary Rating: 77.0% 77 Oui

L’Odyssée

Mardi dernier, j’ai pu assister à la projection de L’Odyssée, biopic sur le commandant Cousteau interprété par Lambert Wilson avec à ses côtés Pierre Ninet, Audrey Tautou, entre autres, et réalisé par Jerôme Salle (Largo Winch, The tourist,…). Ma principale crainte était de voir un « documentaire » composé d’images d’archives et uniquement ciblé sur le Cousteau que l’on connait tous : un homme engagé envers la nature.

***

L’ODYSSÉE
Par Jérôme Salle
Avec Lambert Wilson, Pierre Niney, Audrey Tautou…
Le 12 octobre 2016 au cinema
Durée 2h02

Synopsis

1948. Jacques-Yves Cousteau, sa femme et ses deux fils, vivent au paradis, dans une jolie maison surplombant la mer Méditerranée. Mais Cousteau ne rêve que d’aventure. Grâce à son invention, un scaphandre autonome qui permet de respirer sous l’eau, il a découvert un nouveau monde. Désormais, ce monde, il veut l’explorer. Et pour ça, il est prêt à tout sacrifier.

 

*** BANDE-ANNONCE ***

 

DES IMAGES NATURELLES

Le réalisateur a pris le parti d’utiliser très peu d’effets spéciaux. En effet, l’une des rares fois où il y fait appel, c’est pour montrer des fonds marins qui à l’époque étaient en « bonne » santé. L’essentiel des séquences est donc composé d’images naturelles et on en attendait pas moins ! Les plans sont superbes et font découvrir un antarctique et des fonds marins époustouflants. La scène de plongée où le fils du commandant Cousteau, Philippe, joué par Pierre Ninet, est attaqué par les requins est tout simplement mémorable. Elle plonge les spectacteurs dans un autre monde : on y ressent toute la beauté, l’immensité et la férocité des fonds marins.
Autre point fort, le réalisateur réussit à nous projeter dans le passé grâce à un traitement des images spécifique en faisait appel à des techniques de tournage de l’époque (plans avec le soleil dans le dos) qui donnent un aspect « plat » et peu contrasté des plans en question. Finalement, l’ensemble de ces images participent à la redécouverte de l’aventure Cousteau.

 

_l-odysee_image01_bbbuzz

 

UN FILM ÉCOLOGIQUE ?

La place qu’occupe Philippe dans la compréhension du cheminement idéologique de son père est très importante. En effet, on découvre un commandant qui à l’origine n’était pas sensible aux causes écologiques. Très tôt, il comprend que pour assouvir sa passion de découverte des fonds marins et financer ses innovations technologiques (scaphandre autonome, détendeur de plongée, soucoupe plongeante), il doit trouver des financements. Pour cela, il s’associe à un grand groupe pétrolier pour lequel il travaille à déceler des gisements de pétrole en pleine mer et démarche une grande chaine américaine pour vendre ses films. Si cela lui a en effet permis de financer ses expéditions, en contre partie, on voit à l’écran un personnage qui a contribué à la marchandisation de la nature. Au-delà de sa contribution à exploiter les gisements offshore, l’homme est attiré par l’appât du gain, la célébrité,… A titre d’exemple, il n’hésite pas sur un tournage à capturer deux phoques et à faire croire que ces derniers se sont liés d’amitié avec l’équipage afin de mieux « vendre » son film et d’attendrir le public.
Infidèle, absent pour sa famille, égoïste, considération inégale de ses fils… On découvre une image de Cousteau loin d’être idyllique et héroïque. C’est finalement son fils « prodigue » avec qui il a eu de nombreux désaccords sur son comportement qui va le sensibiliser à l’importance de l’écologie et de l’impact de l’exploitation de la nature par l’Homme. C’est à partir de là que l’on retrouve le Cousteau tel qu’on le connait aujourd’hui. C’est même ce revirement qui sauve l’aventure Cousteau : il reçoit des donations, participe à des conférences,… en relation avec le développement de la cause écologique dans les mœurs et de sa médiatisation. Si de base Jerôme Salle n’a pas souhaité en faire un film écologique, l’évolution idéologique du commandant Cousteau à travers ses engagements poussent les spectateurs à le considérer comme tel.

 

_l-odysee_image02_bbbuzz

 

CONCLUSION

Ce film est surprenant car il permet d’entrevoir toute la complexité de la personnalité du commandant Cousteau et de redécouvrir son aventure. Lambert Wilson campe un personnage tout à fait crédible et le jeu d’acteur de Pierre Ninet donne à voir l’influence qu’a pu avoir Philippe sur son père. Ce biopic permet à la fois la découverte de la genèse de l’aventure Cousteau et mais aussi une meilleure connaissance d’un commandant à la personnalité ambigüe

 

 

Related posts

[SDCC] Un super trailer Red Band pour Sin City 2

[SDCC] Un super trailer Red Band pour Sin City 2


[SDCC] Un super trailer Red Band pour Sin City 2

Y a pas à dire... J'adore le Comic Con! Peut être même plus que l'E3. Pas une minute sans une super image, un super trailer ou une info croustillante... Cette fois-ci, je vous fais découvrir un super trailer red band de Sin City : J'ai Tué pour Elle (ou Sin City: A Dame to Kill For) que nous...

La super famille est de retour : Les Indestructibles 2 !

La super famille est de retour : Les Indestructibles 2 !


La super famille est de retour : Les Indestructibles 2 !

Cet été, la famille la plus surprenante et la plus puissante de l'univers Disney fait son grand retour au cinéma. On les avait connu famille classique américaine, intallé dans la routine du quotidien... On les avait quitté super-héros assumés et de retour dans le business. Ils reviennent...

Pacific Rim Uprising dévoile enfin sa mécanique…

Pacific Rim Uprising dévoile enfin sa mécanique...


Pacific Rim Uprising dévoile enfin sa mécanique...

En 2013, Guillermo del Toro sortait au cinéma Pacific Rim et proposait au monde des combats de robots géants nommés "les Jaegers" contre des montres surnommés "les Kaijus". Un film suprenant qui avait rencontré un beau succès au box office mondial. En 2018, les Jaegers reviennent combattre...