SICARIO
Scénario 60
Réalisation 80
Acteurs 100
Audio 80
Image 80

Sicario est un thriller brillant porté par un trio d’acteurs d‘une extrême justesse et une réalisation au millimètre. Malgré quelques ralentissements et un scénario assez ardu pour qui n’est pas expert en géopolitique américaine, on est reste accroché à l’histoire jusqu’au bout sans s’ennuyer

Summary Rating: 80.0% 80 Oh Oui !!!

SICARIO

Après l’excellent Incendies en 2010, et les très bons Prisoners et Enemy en 2013, Sicario est le nouveau long métrage de Denis Villeneuve. Il nous emmène cette fois dans le sud des Etats-Unis, à la frontière Mexicaine, où le gouvernement américain tente de contrer les narco trafiquants par tous les moyens. Avec un casting alléchant regroupant Emiliy Blunt en agent du FBI un idéaliste, Josh Brolin en agent gouvernemental aux méthodes « border-line » et Benicio Del Toro en consultant énigmatique, tous les ingrédients sont réunis pour 2h de thriller haletant.

***

SICARIO
Par Denis Villeneuve
Avec Emily Blunt, Benicio Del Toro, Josh Brolin…
Le 7 octobre 2015
Durée 2h02

Synopsis

La zone frontalière entre les Etats-Unis et le Mexique est devenue un territoire de non-droit. Kate, une jeune recrue idéaliste du FBI, y est enrôlée pour aider un groupe d’intervention d’élite dirigé par un agent du gouvernement dans la lutte contre le trafic de drogues. Menée par un consultant énigmatique, l’équipe se lance dans un périple clandestin, obligeant Kate à remettre en question ses convictions pour pouvoir survivre.

Sicario_Image01_BBBuzz

UNE RÉALISATION ENTRE ÉTIREMENT ET RÉALISME

Dès la première scène l’ambiance est plantée. Décor désertique étouffant, silence pesant, ultra-réalisme, autant dire que l’on a l’impression d’y être. Tout au long des 2 heures de films, Villeneuve reste sur cette lancée et nous propose une succession de scènes d’action filmées avec une précision toute militaire ; entrecoupées de scènes plus posée où le réalisateur s’attarde sur ses personnages et l’intrigue qui les lie. Car l’action n’est l’essentiel du film. Celui-ci se démarque surtout par un scénario complexe et des personnages qui le sont tout autant. Lors de ces moments de calme entre les tempêtes, la réalisation du canadien se fait alors plus lente, n’hésitant pas à étirer de longs dialogues entre les protagonistes, sans pour autant lasser son public. Dans le même temps, l’histoire déploie ses méandres.

Sicario_Image02_BBBuzz

UN SCÉNARIO COMPLEXE

Si les différents protagonistes sont rapidement présentées et facilement identifiables : Kate (Emily Blunt) l’agent idéaliste dévouée à son boulot, Graver (Josh Brolin) le type louche du gouvernement et Alejandro (Benicio del Toro) le conseiller beaucoup trop silencieux pour être complétement honnête ; les desseins de chacun sont bien plus difficiles à identifier.
Le scénario a tendance à se perdre dans des sous-entendus, et il est bien compliqué de se retrouver dans les objectifs avoués ou inavoués des protagonistes. De plus, le contexte n’est pas là pour aider, car à moins de bien connaitre les institutions américaines, on est assez rapidement perdu. Les différents services (FBI, CIA, DEA, US Marshalls, etc.) et leurs liens, comme les relations diplomatiques Américano-mexicaine, sont effet au centre du récit.

Sicario_Image03_BBBuzz

DES ACTEURS BIEN DANS LEURS RÔLES

Au final, le plus grand plaisir que l’on prend à regarder Sicario, est de celui de voir ces grands acteurs se fondre parfaitement dans leur rôle. Emily Blunt, dans un rôle finalement proche de celui qu’elle tenait dans Edge of Tommorow, finit de convaincre qu’elle n’est pas juste bonne à jouer dans des comédies romantiques et que les armes et les roulades dans la poussière ne lui font pas peur. Josh Brolin, lui, utilise son second degré et sa coolitude pour donner à son personnage une vraie profondeur. Il arrive même à créer une certaine empathie malgré un comportement plutôt abject. Quant à Benicio Del Toro, il est excellent. Il est presque méconnaissable au début du film, physiquement plus fringuant que dans certain rôles récents. Mais le charisme est toujours là, et il porte parfaitement sur ses larges épaules les ambiguïtés de ce bien étrange conseiller. Il impressionne particulièrement lorsqu’il use de violence tout en restant d’un calme olympien.

Sicario_Image04_BBBuzz

CONCLUSION

Sicario est un thriller brillant porté par un trio d’acteurs d‘une extrême justesse et une réalisation au millimètre. Malgré quelques ralentissements et un scénario assez ardu pour qui n’est pas expert en géopolitique américaine, on est reste accroché à l’histoire jusqu’au bout sans s’ennuyer.

BANDE-ANNONCE VOST FR

Merci à Taxiboy pour cette critique.

Related posts

Nouveau trailer pour Assassin’s Creed

Nouveau trailer pour Assassin's Creed


Nouveau trailer pour Assassin's Creed

Assassin's Creed se dévoile dans une nouvelle bande-annonce pour une sortie au cinéma le 21 décembre prochain. Grâce à une technologie révolutionnaire qui libère la mémoire génétique, Callum Lynch (Michael Fassbender) revit les aventures de son ancêtre Aguilar, dans l’Espagne du XVe siècle...

OH PUTAIN ! Batman V Superman !

OH PUTAIN ! Batman V Superman !


OH PUTAIN ! Batman V Superman !

Je reste sans voix devant la bande-annonce finale de BATMAN V SUPERMAN : L’AUBE DE LA JUSTICE ! C'est juste une tuerie !!! Sortie au cinéma le 23 mars 2016 ! C'est ouf !!! Qu'en pensez-vous ? J'adooooooore ce Batman !

L’hilarant 50 Shades of Black !

L'hilarant 50 Shades of Black !


L'hilarant 50 Shades of Black !

Plus besoin de présenter le film 50 Shades of Grey, inspiré des livres du même nom qui ont envahit le monde et les sacs de la gente féminine. En 2016, un des frères Wayans proposera au monde une parodie, 50 Shades of Black, dont le trailer donne déjà très envie. Pour apprécier au mieux cette...

2 Comments

  1. Yann 22 September 2015

    La critique et la bande-annonce me donne bien envie de le voir.

  2. Yann 22 September 2015

    Par contre, c’est moi ou la Bande-annonce dévoile un peu trop du film ?

Comments are closed.