[EXCLU] La critique de BB : Savages

C’est la rentrée…
Faut reprendre le travail, reprendre les transports, supporter ce temps gris et pluvieux… Et puis, je reçois une invitation pour l’avant-première du nouveau film d’Oliver Stone dans les locaux de Pathé. Le film commence, me voici à l’avant-première de SAVAGES.

SAVAGES
De Oliver Stone
Sortie le 26 Septembre 2012
Avec Blake Lively, Taylor Kitsch, Aaron Taylor-Johnson…

Synopsis
Laguna Beach, Californie : Ben, botaniste bohème, Chon, ancien Navy Seal, et la belle O partagent tout. Ben et Chon sont à la tête d’un business florissant. Les graines ramenées par Chon de ses missions et le génie de Ben ont donné naissance au meilleur cannabis qui soit. Même s’il est officiellement produit pour des raisons thérapeutiques, ils en dealent partout avec la complicité de Dennis, un agent des stups. Leur affaire marche tellement bien qu’elle attire l’attention du cartel mexicain de Baja, dirigé d’une main de fer par Elena. Face à leur proposition d’ »association », Chon est partisan de résister par la force, mais Ben préfère tout abandonner. Pour les contraindre à coopérer, le cartel kidnappe O. Elena a eu raison d’utiliser les liens très forts du trio, mais elle a aussi sous-estimé leur capacité à réagir… C’est le début d’une guerre entre l’organisation du crime dont le bras armé, Lado, ne fait aucun cadeau et le trio. Qu’il s’agisse de pouvoir, d’innocence, ou de la vie de ceux qu’ils aiment, tout le monde a quelque chose à perdre.

Réalisation
Quand la rentrée sonne en septembre, on traine juste des pieds à l’idée de retrouver boulot et métro. Alors quand je vois qu’Oliver Stone sort un film avec de jolies filles, des scènes d’actions sur fond de Laguna Beach en Californie, moi je fonce! Et là, je ne suis pas déçu. Tout y est pour s’échapper pendant plus de 2h de la grisaille de cette rentrée. Il faut l’avouer, Savages n’a rien de révolutionnaire, que ce soit au niveau du scénario que de la réalisation. Si Oliver Stone ne l’avait pas réalisé, quelqu’un d’autre l’aurait fait! Néanmoins, tous les ingrédients sont réunis pour assister à un bon thriller Californien! Une amitié forte, une fille, du soleil, de la drogue, un cartel mexicain, de la violence, une vendetta et des morts… beaucoup de morts! Malgré tout, le film souffre de quelques passages assez lents dont on aurait pu se passer, surtout quand ils concernent le personnage de Blake Lively.

Casting
Coté casting féminin, la brune Salma Hayek affronte ici la jeune et sensuelle Blake Lively. Si Blake est assez peu convaincante malgré certaines scènes torride, Salma joue elle très bien la reine rouge, chez du cartel mexicain. D’une méchanceté sans limite, son personnage nous fait quand même parfois rire tellement elle est dans l’excès. Coté masculin, on retrouve quelques têtes plus ou moins connus : Taylor Kitsch (John Carter, Battleship…), John Travolta (vous connaissez tous ses films…), Aaron Taylor-Johnson (Albert Nobbs, Kick Ass…), Benicio Del Toro (Che, Sin City…) et Emile Hirsch (Speed Racer, Into the wild). Taylor Kitsch joue ici le rôle du gros bras, l’ancien d’Afghanistan que rien n’arrête, adepte de la violence. Violence qui n’ai rien comparé à celle du personnage de Benicio Del Toro. Cet homme de main de la reine rouge est du violence extreme et rien ne nous est épargné dans le film. on voit tout et ça ne plaisante pas! John Travolta se contente lui d’un rôle assez discret qu’il joue néanmoins très bien.

La musique, le son
J’ai été agréablement surpris par la bande son qui est présente sur presque 1h30 des 2h10 que compte le film. Presque tout du long, Oliver Stone nous baigne dans une ambiance latino qui sent bon les vacances. D’ailleurs pour ceux qui iront voir le film et que la bande son intéresse, vous la trouverez juste en cliquant ici.
Coté piste sonore, je ne sais pas si la salle Pathé était mieux équipée qu’une autre mais lors des fusillades, j’avais l’impression d’y être. Les basses, très fortes, faisaient trembler les sièges. En résulte des scènes de fusillades prenantes qui vous feront sursauter.

Conclusion
Savages n’est en rien le film de l’année mais pourtant il remplit parfaitement son rôle en cette rentrée de septembre. A ceux qui dépriment un peu, Savages nous propose 2h de vendetta sous le soleil californien, du bon son à fond dans les oreilles. Que demander de mieux? De bons acteurs? Ne soyons pas médisant, mise à part le personnage de Blake Lively, les autres s’en sortent plutôt bien avec une préférence pour Benicio Del Toro en tueur sanguinaire et John Travolta en agent des stups corrompu.


Il faut donc aller voir SAVAGES pour :

– les explosions, les fusillades.
– la musique latino.
– La beauté de la Californie.
– Un Benicio Del Toro terrifiant.

Pourquoi non :
– ça reste un film d’action comme beaucoup d’autres avant.
– un scénario peu original.

Mon Buzz : 3/5

BB.
[bibi]

Et vous? Irez-vous le voir?
N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires.

Related posts

Sorties Cinéma de la semaine n°163

Sorties Cinéma de la semaine n°163


Sorties Cinéma de la semaine n°163

163ème numéro des sorties cinéma de la semaine! Voici une petite liste des films à voir dès ce mercredi 4 juin dans vos salles de cinéma... *** EDGE OF TOMORROW Par Doug Liman Avec Tom Cruise, Emily Blunt, Bill Paxton...   Dans un futur proche, des hordes d'extratterrestres ont...


The Amazing Spider-Man Trailer!


The Amazing Spider-Man Trailer!

Qu'on se le dise, 2012 sera l'année des Super Héros. Alors qu'il n'y a même pas 24h, on nous dévoilait le nouveau trailer de The Avengers, voici celui de l'autre grand héros de Marvel qui débarque : Spider-Man On appréciera ou non ce reboot (prématuré?) de la série. En tous les cas, ce...

Dans les coulisses de Justice League…

Dans les coulisses de Justice League...


Dans les coulisses de Justice League...

Prochain gros titre de l'univers Dc Comics au cinéma, Justice League a achevé la semaine dernière son tournage sous la direction de Zack Snyder. Pour célébrer ça, et faire plaisir aux millions de fans dans le monde, Zack Snyder a dévoilé lors du New York Comic Con une vidéo "Behind-the-scenes"...

1 Comment

  1. BIFCO 12 September 2012

    a l’air sympa

Comments are closed.