Le 12 Novembre 2020, soit le jour de la sortie officielle en France de la Playstation 5 de Sony, Insomniac Games et Playstation sortaient Marvel’s Spider-Man: Miles Morales ! Après le succès en 2018 de Marvel’s Spider-Man sur PS4, Sony misait beaucoup sur cette suite qui devait jouer le rôle de vitrine technique de la puissance de sa nouvelle console, la PS5. Alors qu’en est-il ? Après plusieurs heures de jeu et après l’avoir terminé, voici enfin mon retour sans langue de bois sur Marvel’s Spider-Man: Miles Morales !

UN SCÉNARIO PRENANT

Nous nous retrouvons donc plongé directement quelques mois (un an précisément) après les évènements de Marvel’s Spider-Man sortit en 2018. D’ailleurs, pour nous remettre dans le bain, Insomniac Games nous propose un très bon résumé des évènements précédents que bien sur, nous pouvons zapper si besoin. 1 an après avoir été mordu par une araignée et après avoir développé « pratiquement » les mêmes pouvoirs que Peter Parker, Miles Morales est devenu officiellement un second Spider-man qui protège New-York, « la Ville qui ne dort jamais ». À deux, ils protègent les habitants de New-York des menaces quotidiennes. Peter Parker, devant les aptitudes toujours plus impressionnantes de Miles, va lui annoncer qu’il lui confie New York pendant qu’il part en Europe avec Mary-Jane pour le Daily Bugle. Miles Morales va alors officiellement devenir LE Spider-Man de New-York et devoir seul les protéger. Nous allons donc le suivre dans son apprentissage de Super-héros en solo face à d’anciennes menaces comme Wilson Fisk et des nouvelles comme Roxxon et sa puissante énergie Nuform ou alors ce nouveau groupe terroriste, l’Underground. Une aventure riche en rebondissement qui nous fera croiser la route Rhino ou encore du Rôdeur que nous avons pu découvrir dans le film Spider-Man: Into the Spider-Verse.
UN scénario très bien écrit qui mélange intelligemment l’action pure, les enquêtes, l’émotion au point de vous faire presque mettre de coté les quêtes secondaires pour découvrir la fin de l’histoire. Une fin d’ailleurs magnifique, émouvante et qui saura vous donner la chair de poule…

UN GAMEPLAY COMPLET MAIS SIMPLE A PRENDRE EN MAIN

Le gameplay de Marvel’s Spider-Man m’avait déjà entièrement conquis et il n’a que très peu changé dans Marvel’s Spider-Man: Miles Morales. Il est toujours aussi simple et jouissif de se balancer d’un immeuble à l’autre avec ses toiles. Des déplacements si agréables que je n’ai même JAMAIS utilisé le déplacement rapide dans la map avec le métro. Pourquoi prendre le métro quand tu peux slalomer entre les buildings et faire des pauses pour aider les habitants de New-York ? Lors des combats, tout est toujours aussi fluide. Les attaques comme les esquives s’enchainent à la perfection tout comme les combos et les « finish-moves ». Pourtant, sur le papier, ça aurait pu être plus compliqué car contrairement à Peter Parker, Miles Morales peut utiliser un camouflage et bioélectricité, ce qui ajoute un nombre significatif de mouvements à son catalogue. Pourtant, les réflexes viennent vites et jamais on ne cherche ses coups.

UNE INTERFACE TRÈS RICHE

En cliquant sur votre pavé tactile de la DualSense PS5, vous avez accès au cœur du jeu avec une interface très complète pour subvenir à tout vos besoins. La carte se dévoile avec toutes les quêtes secondaires et primaires. Vous pouvez alors y zoomer et mettre des repères personnalisés. Dans cette interface, vous aurez aussi accès aux différentes tenues de Miles Morales (GROSSE préférence pour celle du film Spider-Man Into The Spider-verse), à ces gadgets, à notre très riche arbre de compétence, aux collections, aux personnages et aux techniques débloquées si vous oubliez les combinaisons de touches.
Mais ce n’est pas tout. Sans « sortir » du jeu, vous pouvez en glissant votre doigt vers la gauche sur la pavé tactile, faire apparaitre l’interface de l’application Spider-Man. Là, vous pourrez y retrouver des missions secondaires pour aider les habitants de New-York et de Harlem comme retrouver un chat, des pigeons ou faire des selfies mais aussi être avertit des crimes en cours pour y mettre fin.

VOTRE CRÉATIVITÉ AU SERVICE DU MODE PHOTO

Devenu presque obligatoire dans les jeux vidéo sur les consoles actuelles et les « next-gen », Marvel’s Spider-Man: Miles Morales propose ici (tout comme dans le précédent) un excellent mode photo accessible directement via la touche « START » de la DualSense. Une manipulation pas forcément très pratique au début là ou certains jeux proposent d’appuyer simultanément sur R3/L3 mais les touches étant déjà utilisées dans le jeu, il faudra passer par un rapide appuie sur Start. Une fois ouvert, ce mode photo vous ouvre des possibilités énormes et de quoi réaliser des clichés de professionnels avec des réglages précis, des filtres, des mouvements de caméra, des déformations d’objectifs… Votre seul frein : votre créativité et le temps ! On notera l’option toujours aussi sympathique du « selfie » avec Miles Morales.

LA PUISSANCE DE LA PLAYSTATION 5…

Mais quelle claque… Quelle puissance… Quelle différence avec la précédente génération. Dès les premières secondes, vous serez frappés par la rapidité de lancement de Marvel’s Spider-Man: Miles Morales grâce au SSD. Tout s’enchaîne, sans attente, sans écran de chargement qui vous couperaient de l’histoire : Non c’est ultra-rapide ! Une fois dans la partie, vous serez impressionnés comme moi par la beauté du jeu. Sur ma tv 4K Ambilight, j’ai pris une VRAIE claque graphique ! C’est sublime et parfois, lors de certaines scènes du jeu, on en vient même à trouver les images photo-réalistes ! Les textures sont précises, les couleurs puissantes, la profondeur de champ immense, la fluidité sans faille, les visages très expressifs… Je ne vais pas vous mentir, c’est une de mes meilleurs expériences sur console et clairement LE JEU à posséder sur PS5 quoi qu’il arrive. Parlons aussi du Ray-tracing qui est devenu un argument commercial dans cette guerre de la Next-Gen et qui, une fois sous les yeux, nous frappe par sa beauté et son intérêt ! Comment retourner à des versions SANS ?! Notons aussi que la manette DualSense nous plonge encore plus dans l’immersion. Se dégage du haut-parleur les bruits de toile et, lorsqu’on se balance entre les immeubles, on sent les gâchettes durcir car la pression sur la toile est forte. C’est juste fou !

CONCLUSION

Si vous êtes arrivés ici et que donc vous avez tout lu, vous savez donc que ce Marvel’s Spider-Man: Miles Morales sur PS5 est un véritable coup de cœur ! Il est clairement, à l’heure actuelle, LE jeu a obligatoirement posséder si vous disposez d’une PlayStation 5. Le jeu ne souffre d’aucun défaut. Durant les plusieurs heures de jeu dont j’ai eu besoin pour conclure l’histoire (mais pas toutes les quêtes secondaires), je n’ai JAMAIS vu un bugs ! Pas de ralentissements, pas de problèmes de textures, de chargements ratés, de limp-synch raté… RIEN ! Ce jeu a été travaillé pour être une vitrine et une référence sur PS4 et c’est le cas ! Finalement, on ne pourrait lui reprocher qu’une chose : ne pas être plus long.

 

Commander Marvel’s Spider-Man : Miles Morales sur PS5 (standard)

Commander Marvel’s Spider-Man : Miles Morales sur PS5 (ultimate)

 

 

About Author

BB

Créateur et Rédacteur de bbbuzz.fr. Fan de comics, je suis ce qu'on peut nommer un gros geek barbu.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Que font 10 + 11 ?
Please leave these two fields as-is:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.